www.econews.cd

La Fédération congolaise de football accorde une attention particulière du football féminin. Pour ce faire, l’instance nationale de football peut compter sur l’accompagnement de la FIFA. Alors que s’est ouvert lundi à Kinshasa un séminaire de formation des formateurs de la CNFF, Constant Omari, président de la Fécofa, a annoncé un appu financier de 500.000 Usd de la Fifa pour soutenir le football féminin congolais.

La Fédération internationale de football association (FIFA) promet de mettre à la disposition de la Fécofa une somme de 500.000 Usd pour le développement du football féminin.

L’annonce a été faite, lundi 14 septembre 2020, par le président de Fécofa, Constant Omari, à l’ouverture du séminaire de formation des formateurs des membres du Comité de gestion de la Commission nationale de football féminin (CNFF).

Dans son mot d’ouverture, le président du Comité exécutif de l’instance nationale du football a tenu à expliquer aux membres du comité de gestion de la CNF, la pertinence de cette session pour renforcer leurs capacités.

Constant Omari a insisté sur la gestion transparente de ces fonds par les responsables du football féminin. Le président de la Fécofa a prévenu que des sanctions sévères seront infligées à tout responsable qui, par malheur, tomberait dans la mégestion.

Pour sa part, Gregoire Badi Ediba Elonga, vice-président de la Fécofa et président de la CNFF, a circonscrit les contours de ce séminaire, organisé avec le concours de la Direction technique nationale (DTN).

Pour cette journée d’ouverture des travaux, trois intervenants se sont penchés sur les quatre modules programmés. Gregoire Badi s’est attelé sur les deux modules, à savoir le profil du dirigeant de football et l’organisation administrative du football.

Quant à M. Maurice Munda, il s’est attardé sur les questions liées aux affiliations et transferts. Et de son côté, Rainier Patrice Mangenda Suku Swa, secrétaire général adjoint en charge du développement de la Fecofa a renseigné sur le programme FIFA ou Fécofa-Connect.

S’agissant de ce dernier module, Mangenda a fait savoir qu’il s’agit d’un programme d’enregistrement mondial des acteurs du football dont le mandat a été donné par le comité exécutif de la FIFA en 2011.

FIFA -connect a, entre autres visées, de protéger les mineurs et de mutualiser numériquement tous les acteurs du football. Ceci évite d’avoir les intruis dans la gestion du football, a martelé l’instructeur.

Ouvert lundi 14 septembre, ce séminaire va se clôturer aujourd’hui mercredi, après avoir outillé les participants qui, à leur tour, devront aller répercuter les mêmes enseignements à travers toutes les entités subdélégataires disséminées à travers la RDC.

Nana K. avec Ouraganfm