www.econews.cd

 

Congo Challenge a grandi. Il est en pleine croissance. Jeudi au salon Virunga de l’Hôtel Memling, Congo Challenge a présenté son rapport triannuel qui rend compte des activités pour les années 2017, 2018 et 2019. Pour son initiateur et président de l’Assemblée de ses associés, l’ex-Premier ministre Matata Ponyo Mapon, Congo Challenge s’emploie à consolider sa présence pour en faire « un cabinet conseil à la dimension d’un grand continent ».

Parti de la Primature en décembre 2016, le Premier ministre honoraire, Matata Ponyo Mapon, n’a pas eu un long moment de repos. Pourtant, après 6 ans de prestation sans discontinuer dans le Gouvernement (Ministre des Finances et Premier ministre), Matata pensait prendre un temps de repos, avant de se relancer dans la vie active. Mais, son renom et l’expertise dont il a fait preuve ont fini par déjouer tous ses calculs.

Le voici en janvier 2017 à la tête du Think tank Congo Challenge. Trois ans après, Congo Challenge a fait du chemin. Il s’impose désormais comme un cabinet conseil de référence dont le rayonnement dépasse les frontières nationales.

Président de l’Assemblée des associés de Congo Challenge, Matata Ponyo s’est servi de cette cérémonie pour remercier tous ceux qui ont cru dès le départ à ce projet. 

« La demande est là et les activités de Congo challenge sont en pleine croissance», a noté Matata, dans le mot qu’il a prononcé pour la circonstance.

Avec ses trois publications, à savoir un mensuel d’analyses économiques et politiques, un quadrimestriel et un bulletin semestriel, Congo Challenge s’est fixé un cap. « Nous nous sommes lancés dans un parcours de challenge, de compétition », a souligné avec force Matata.

En trois ans d’activités, Congo Challenge a réussi à imposer sa marque, alignant des clients et partenaires aussi bien dans le secteur public que privé.

« Aujourd’hui, Congo Challenge est arrivé à exporter son expertise en dehors de la RDC. Accompagnez-nous dans la route de l’excellence ».

Son directeur-gérant, Michel-Ange Lokota, voit l’avenir en rose. La forte progression de Congo Challenge en trois ans de présence active sur le terrain le rassure.

« Congo challenge intervient à travers 11 modules, en s’appuyant sur un réseau d’experts qualifiés », reconnait-il.

Avec la publication de son rapport triannuel (2017, 2018 et 2019), Congo Challenge présente sa vision, ses valeurs, ses atouts et ses résultats. Son ambition est de conquérir le continent africain, avant d’éclore au niveau mondial, a fait observer son directeur-gérant. Il s’agit de faire de ce Think tank « une référence incontournable en Afrique et dans le monde ».

Pour la poursuite de ses activités, Congo Challenge est désormais guidé par un seul et unique crédo : « Congo Challenge, un cabinet conseil à la dimension d’un grand continent ».

F.K.