www.econews.cd

Lors du lancement des travaux d’élaboration du   projet  budgétaire pour l’exercice 2021, le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a mis un accent particulier  sur le réalisme devant caractériser les participants dans l’accomplissement de la noble mission leur  confiée.

Ouvrant le mercredi 30 septembre 2020, la session consacrée à l’examen du budget pour l’année 2021, le président de l’Assemblée provinciale, Godefroid Mpoyi Kadima, a fait savoir que les élus de la ville de Kinshasa s’attendent à un budget réaliste.

Le  mardi 13 octobre 2020, le ministre provincial en charge  des Finances, Jean Ngoy Mvunzi, a, sur instruction du gouverneur de la ville, déposé à la Cour des Comptes le projet  de reddition des comptes de l’exercice 2019.

En réponse aux préoccupations de la presse, il a rassuré que les remarques formulées lors de l’analyse du projet de  reddition des comptes 2018 ont été prises en considération.

Avec la session budgétaire en cours à l’Assemblée provinciale de Kinshasa, a déclaré l’argentier provincial, le projet d’édit budgétaire pour l’exercice  2021 est déjà prêt.

Selon lui, il ne reste que de programmer le jour du dépôt à l’Assemblée provinciale.

Pour sa part, le premier président  de la Cour des Comptes, Ernest  Izemenga Nsaa-Nsaa, a souligné  qu’il s’agit, non seulement d’une obligation légale et constitutionnelle, mais aussi d’une exigence démocratique. « Les citoyens sont contents lorsqu’ils voient leurs dirigeants rendre compte de leur gestion.

C’est comme cela que nous félicitons les provinces  pour cet exercice bien qu’elles soient en retard  par rapport  au-delà du dépôt », a indiqué le premier président de la Cour des Comptes.

Après  ce dépôt,  ce projet  de reddition des comptes  est  confié à la Chambre des comptes déconcentrés de Kinshasa où il sera soumis à une analyse minutieuse avant son dépôt à l’Assemblée provinciale.

Véron K.