www.econews.cd

Quelques heures avant la rentrée parlementaire, la présidente de l’assemblée nationale l’honorable Jeanine Mabunda, a été reçue par le chef de l’Etat. A l’initiative du président de la République donc, révèle Mme Mabunda, qu’elle a effectué ce déplacement de la Cité de l’UA.

Dans son tweet, elle a indiqué que le président de République voulait d’une session parlementaire calme et apaisée, contrairement à la précédente qui était fort animée par des épisodes de fortes tensions. En l’invitant toute seule, contrairement aux fois précédentes où on voyait toujours les deux présidents des chambres auprès du chef de l’Etat, cette fois ci c’est différent. Le Président de la République a été sensible aux injures contre Mme Mabunda. Il n’a pas manqué à cette occasion de lui témoigner sa sympathie. Félix Tshisekedi ne peut tolérer qu’une femme soit insultée copieusement comme dans la vidéo qui a circulé. En s’affichant publiquement avec Mme Mabunda, c’est un message de solidarité qui est délivré envers elle. Désormais, le silence que la présidente de l’assemblée nationale entendait doit prévenir d’une autre source que celle du président de la République.

Tant que faire se peut, il est temps que tous les acteurs condamnent ces injures et que la bonne marche du pays soit les préoccupations majeures des dirigeants. Des crises réelles ou artificielles n’ont aucune raison d’être en cette période.

Hugo Tamusa