Alors que son président, l’évêque Pascal Mukuna, se trouve toujours en détention à la prison centrale de Makala, FC Renaissance tente de se reconstituer. Pour l’instant, c’est avec un bilan à demi-teinte que Renaissance a clôturé sa saison sportive 2019-2020.

Conformément aux règlements qui régissent le football congolais, le FC Renaissance du Congo a tenue son Assemblée générale extraordinaire de la saison 2019-2020, le mercredi 08 juillet dans le bureau privé du président de l'équipe, située dans la commune de Bandalungwa. L'assemblée plénière a passé en revue la situation du club au cours de la saison dernière, arrêtée prématurément du fait de la pandémie de coronavirus.

Au terme de cette Assemblée générale extraordinaire, le secrétaire général de l'équipe, André Tutonda, a fait part d’un bilan mitigé de la saison sportive 2019-2020, avec l’apparition de Covid-19. Ce qui a, selon lui, perturbé toutes les prévisions du club, alors que le club était bien parti remporter la coupe du Congo.

« Le bilan de la saison est mitigé parce que nous avons élevé la barre très haut, mais les impondérables ont fait que le championnat s'arrête à mi-chemin. Il n'y avait pas que le championnat national, le club était aussi éligible à la coupe du Congo qui n'a pas eu lieu ». Il ne cache pas non plus ses regrets.

« Notre recrutement a été fait dans l'optique de remporter la coupe du Congo. Malheureusement, cette compétition n'a pas eu lieu », fustige le secrétaire Tutonda.

Mobiliser les moyens

Pour la prochaine saison sportive, Renaissance Congo se fixe de grandes ambitions. Pour atteindre résultats escomptés, le staff dirigeant s’est donc tourné vers les supporters, appelés à s'impliquer pour doter le club des moyens de ses ambitions.

« L’année dernière, nous avions déjà posé des jalons pour que les supporters participent activement. C'est ainsi qu'au niveau du comité  national des supporters, nous avions fait éclater la structure en districts : Tshangu, Mont-Amba, Funa et Lukunga, pour que l'animateur principal puisse atteindre la base. Nous privilégions une politique de décentralisation », a indiqué le SG Tutonda. Et de poursuivre : « Cette saison, nous avons fait appel à un manager. Il a reçu mandat de prendre contact partout où c’est possible pour booster le club ».

Quoi qu’il en soit, « la participation à une compétition africaine au cours de la saison 2021 2022 est une priorité », a promis le SG Tutonda. Aussi, le club s’est-il recentré depuis lors sur le renforcement de son effectif en finalisant avec les joueurs en fin contrat. « L’ossature est là, mais il ya des joueurs qui sont arrivés fin contrat, entre autres, Matampi, Kimwaki et Basilua. Nous devons régulariser leur situation », rappelle Tutonda.

A noter qu’avant l'arrêt du championnat, le FC Renaissance du Congo occupait la 6ème place au classement de la Vodacom Ligue 1.