La démission, la veille de son invitation au Parquet près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe, n’aura finalement eu aucun effet. La désormais ex-directrice générale de la Direction générale des recettes de Kinshasa (DGRK), Rita Bola, a été placée en détention provisoire, au terme de son invitation mercredi au parquet près la Cour d’appel de la Gombe. La veille, elle avait déposé sa démission à ce poste, laissant l’intérim à son adjoint, Joseph Isangamela.

De graves indices de détournement des fonds recouvrés par la DGRK pèsent sur Rita Bola. Longtemps protégée par le gouverneur de la ville-province de Kinshasa, Gentiny Ngobila, Rita Bola a fini par céder à la pression autant des agents de la régie financière de la ville que de l’Assemblée provinciale de Kinshasa.

Maintenant, c’est devant la justice qu’elle doit répondre de ses actes. Selon certaines indiscrétions recueillies dans les milieux de la DGRK, Rita Bola doit justifier un détournement d’environ deux (2) milliards FC de la ville, logés à la FBN Bank. En dehors de ce dossier qui a sans doute précipité sa chute, il lui est également reproché des allègements fiscaux arbitraires en violation de la loi, détournement des primes des pénalités, et mouvement du personnel en violation des instructions du chef de l’Etat.

Rita Bola a certes démissionné de ses fonctions, pour raison de santé, dit son entourage, mais, bien avant son départ, elle avait pris soin de solder le compte de la DGRK auprès de la banque Solidaire où étaient logés plus d’un (1) milliard de francs congolais des pénalités des redressements fiscaux. Malgré tous les milliards de francs congolais et des millions de dollars encadrés par la DGRK, son personnel connait plus de six mois d’impaiement.