Un collectif d'ongs presse le Gouvernement à publier le contrat signé entre la Minière de Bakwanga et la firme AM Développement international. Ces Ongs, réunies au sein du Cogep, sont convaincues qu'en ayant largement dépassé le délai fixé par le Code minier, le Gouvernement a intentionnellement violé les dispositions légales.

Il faut dire que, pour relancer l’exploitation minière, la Minière de Bakwanga a signé un contrat avec AM développement international en date du 26 février 2020, en présence du ministre du Portefeuille.

D’après la Coalition pour la Gouvernance des entreprises publiques du secteur extractif (Cogep), ce contrat n’est pas transparent, conformément aux prescrits du Code minier.

Dans une lettre adressée au Premier ministre, cette structure spécialisée dans la gouvernance des entreprises extractives sollicite la publication de l’accord de joint-venture signé au mois de février dernier entre la MIBA et la firme roumaine AM développement international portant sur la relance de l’exploitation minière par la MIBA.

Rappelons que le Code minier en vigueur en RDC exige la publication de tout contrat minier endeans 60 jours après la signature par toutes les parties prenantes.

La Cogep relève que ce délai est largement dépassé. Aussi recommande-t-elle au Premier ministre de se plier aux dispositions réglementaires régissant le Code minier. Voici la lettre adressée au Premier ministre.

Econews