Dans l’affaire qui l’oppose à NECOTRANS, la Cour de cassation de Paris vient de trancher en faveur de MCK de Moïse Katumbi, président du TP Mazembe et ancien gouverneur du Grand Katanga.

Cette décision a été largement commentée dans la presse locale, semant le doute dans l’opinion publique. Certains ont vite fait d’associer le nom de Pascal BEVERAGGI, président de NB MINING AFRICA, dans cette affaire, le présentant comme avoir été débouté par la justice française.

Dans une mise au point, partagée sur les réseaux sociaux, son conseil d’avocats dédouane, en sept points, Pascal BEVERAGGI de l’arrêt rendu par la Cour de cassation de Paris. Pour l’essentiel, le Conseil de BEVERAGGI note que « Le président pascal BEVERAGGI n'a jamais été patron de NECOTRANS ». A ce titre, poursuit-il, « le Président Pascal BEVERAGGI est étranger à la transaction qu'il y a eu entre MCK et NECOTRANS ».

NB Mining Africa est une société minière congolaise, considérée comme l’un des principaux fournisseurs de services de terrassement et de travaux de terrassement de la fonction publique en République démocratique du Congo.

NB Mining Africa est désormais le principal fournisseur de génie civil et d’exploitation minière pour les plus grandes entreprises de la RDC. Il possède l'une des gammes d'équipements les plus vastes du pays : excavatrices jusqu'à 360 tonnes, camions à benne basculante de 25 à 100 tonnes, foreuses, niveleuses, bulldozers, chargeuses, tractopelles, arroseuses et bien d'autres.

Le siège de NB Mining Africa est basé en République démocratique du Congo et possède des filiales en Guinée Conakry, Ghana, Zambie, Angola, Afrique du Sud, Émirats Arabes Unis.

Voici l’intégralité de cette mise au point.

Econews

« D'abord, permettez-nous de reprendre ce que nous avons toujours soutenu, dit et répété ; LE PRÉSIDENT PASCAL BEVERAGGI N'A JAMAIS ÉTÉ PATRON DE NECOTRANS. L'obsession de persévérer dans l'erreur est vraiment diabolique.

Plus étonnant, ils nous parlent d'un arrêt de la Cour de Cassation de Paris qui déboute l'action des liquidateurs de ce dossier, en l'associant avec le président Pascal BEVERAGGI, dont le nom n'est cité nulle part dans cet arrêt. Malgré-moi me vient à l'esprit cette pensée de KARL MARX: « L'IGNORANCE APPORTERA ENCORE BEAUCOUP DE MAUX À L'HU MANITÉ ».

Pour rappel, le Président Pascal BEVERAGGI est étranger à la transaction qu'il y a eu entre MCK et NECOTRANS. Ensuite, la décision de justice mal exploitée par le camp KATUMBI ne concerne en rien le Président Pascal BEVERAGGI, encore moins NB MINING AFRICA ou OCTAVIA. Enfin, cette décision de justice vient confirmer et conforter notre position : LE CAMP KATUMBI SE TROMPE TOUJOURS D'ADVERSAIRE

Pour finir, revenons sur les points ci-après que nous présentons ici par cet énoncé des données de poids, auxquelles nous demandons une attention soutenue pour clore définitivement ce débat ridicule :

  1. MCK a été vendue à NECOTRANS
  2. Le Président Pascal BEVERAGGI n'a jamais été le patron de NECOTRANS
  3. Le rachat de NECOTRANS par OCTAVIA (une société appartenant au Président Pascal BEVERAGGI) a été annulée par la Cour d'appel de Paris.
  4. Suite à cette décision, le président Pascal BEVERAGGI a déjà rendu les clés et n'a plus aucun lien avec NECOTRANS, qui du reste est déjà liquidée
  5. L'arrêt de la Cour de Cassation auquel ils font allusion ne cite nulle part le nom du Président Pascal BEVERAGGI ou ses sociétés
  6. Ceux qui sont déboutés dans ce dossier, ce sont les liquidateurs de NECOTRANS et non le Président Pascal BEVERAGGI qui n'est cité nulle part et nous ne le dirons jamais assez.
  7. NB MINING AFRICA n'a aucun lien avec MCK ni avec NECOTRANS

Peut-on être assez clair? Le camp KATUMBI ferait œuvre utile à se concentrer sur les questions qui entourent les activités économiques d'un ancien gouverneur de province. Nous ne disons pas un mot de plus à ce stade ».

Papy TAMBA

Agissant pour le compte de PT CONSEILS

Chargée de Communication de NB MINING AFRICA et du Président Pascal BEVERAGGI