www.econews.cd

Le dernier match des Léopards A, prévu ce lundi 29 mars 2021 au stade des Martyrs, ne sera pas transmis sur les antennes de la télévision nationale, la RTNC. A la base, il y a cette somme faramineuse de 320.000 euros, soit environ 400.000 Usd, que le Gouvernement congolais a refusé de payer auprès de l’Union africaine de radiodiffusion (UAR).

Mis en cause, le patron de l’IGF (Inspection générale des finances), Jules Alingete, dont l’office exerce «la patrouille financière» pour le compte de la Présidence de la République, en attendant la mise en place du Gouvernement Sama Lukonde, est sorti de ses réserves. Devant la presse, il dénonce une maffia autour de cette créance, «inexistante», selon lui, exigée à la RDC.

Dans la ville de Kinshasa et partout ailleurs sur le territoire national, les révélations de l’IGF ont soulevé un tollé général. Le plus important est que, selon Jules Alingete, la RDC a déjà payé depuis 2019 ses droits de retransmission jusqu’à fin 2021, soit environ 720.000 euros. Aussi s’est-il opposé à tout paiement supplémentaire de 320.000 euros.

Toujours est-il que Grégoire Ndjaka, qui se présente comme le directeur général de l’UAR, basée à Dakar (Sénégal), dans une correspondance dont une copie est parvenue à Econews, a prévenu qu’à défaut de paiement de la somme de 320.000 euros, le car de reportage de la RTNC n’aura pas l’autorisation d’accéder ce lundi aux installations du stade des Martyrs.

C’est donc l’occasion pour l’IGF de diligenter une enquête pour remonter les tentacules de ce que son patron considère déjà comme une «maffia».

Econews