www.econews.cd

Saison noire pour le football congolais qui a totalement disparu du radar. En effet, tous les clubs engagés dans les compétitions africaines sont éliminés ou presque. Maniema Union et DCMP n’ont pas fait long chemin à la Coupe de confédération de la CAF. l’AS V. Club a peu de change de se qualifier après sa dernière défaite face aux Egyptiens de Al Ahly. Mazembe, en ballottage défavorable, a peu de chance de se qualifier. L’équipe nationale de football, les Léopards A, qui disputait les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN/Cameroun 2021) n’a pas non plus échappé à la règle, éliminée de la plus mauvaise manière par les Panthères du Gabon (0-3). En 2021, le football congolais a été inexistant sur le plan continental. A qui la faute ? Tous les regards sont tournés vers la Fécofa (Fédération congolaise de football association), instance nationale du football congolais.

En 2021, le football sera inexistant au niveau continental. Grande nation de football, la RDC a sombré. Au dernier Championnat africain de football (Chan), la RDC n’a pas fait lon feu, éliminée dès la première phase à éliminations directes par le Cameroun. On pensait que les seniors qui disputaient les éliminatoires de la CAN 2021 qui se jouent en janvier 2022 au Cameroun pouvaient se racheter. Là aussi, la chute a été brutale face aux Panthères, les Léopards A ayant été laminés à Franceville par un score sans appel de trois à zéro.

Au niveau des clubs engagés au niveau de différentes compétitions continentales, les résultats ont été tout aussi catastrophiques. Maniema Union, inscrits à la Coupe de la Confédération de la CAF, a été la première équipe à prendre la porte dans les phases préliminaires. DCMP, engagé dans la même compétition, lui a emboîté le pas.

En Ligue des champions de la CAF, les deux équipes de la RDC ne font pas bonne figure. Alors qu’on négocie la dernière journée de la phase des groupes, l’AS V. Club de Kinshasa a peu de chance de se qualifier. Le TP Mazembe de Lubumbashi, qui joue aussi son dernier match, est en ballottage défavorable.

Il y a fort à parier que la RDC soit totalement absente cette année au niveau continental. A qui la faute ? La question est posée.

A première vue, tous les regards sont rivés vers la Fécofa (Fédération congolaise de football association). Avec son inamovible président, Constant Omari, en procédure judiciaire au niveau de la FIFA (Fédération internationale de football association), la Fécofa se retrouve dans une situation de manque d’inspiration, si bien qu’au ce niveau, il faut injecter du sans nouveau, c’est-à-dire un nouveau management pour sauver le football congolais.

Au niveau de l’instance nationale du football congolais, un remue-ménage s’impose. Il faut vite corriger la déroute de 2021. Il est temps de changer de fusil d’épaule. Et tout devra commencer par la Fécofa.

Econews