www.econews.cd

C’est en faisant recours à l’expertise locale à travers le Think tank Congo Challenge, initiative de l’ancien Premier ministre, Matata Ponyo Mapon, que la RDC a pu enfin se doter d’un Plan directeur d’industrialisation. Avec la validation de ce Plan directeur, la RDC dispose d’un instrument pour baliser la voie de son industrialisation. Désormais, tout investir désireux d’entreprendre en RDC aura entre ses mains une boussole pour mieux planifier ses actions. Julien Paluku, ministre de l’Industrie, salue le couronnement d’une longue marche : «Si un investisseur arrive en RDC, nous serons capables de lui dire quelle est notre priorité, dans quelle industrie, dans quel espace et pour quels besoins réellement exprimés».

La République Démocra-tique du Congo vient enfin de se doter de son tout premier Plan directeur d’industrialisation. Piloté par le ministère de l’Industrie, sous le leadership du ministre Julien Paluku, ce Plan directeur a été possible avec le recours de l’expertise locale au travers du think tank Congo Challenge du Premier ministre honoraire Matata Ponyo Mapon. C’est le jeudi 26 mars 2021 que ce Plan directeur a été validé à Kinshasa sous l’œil vigilant du ministre Julien Paluku.

La cérémonie de validation de ce Plan Directeur a connu la participation des experts du ministère de l’Industrie, des ministères sectoriels, des délégués de la Présidence de la République et de la Primature ainsi que des représentants de la Fédération des entreprises du Congo (FEC).

Présent à la cérémonie, le directeur général de Congo Challenge,  Michel-Ange Lokota a qualifié ce Plan de «boussole pour guider tout investisseur qui veut entreprendre en RDC». «Quand un investisseur viendra en RDC, le pays aura une idée concise sur ses priorités et ses attentes (…) Si un investisseur arrive, nous serons capables de lui dire quelle est notre priorité, dans quelle industrie. Nous saurons également vers quelle zone le diriger par rapport à nos besoins immédiats. Le schéma permettra donc de mieux orienter l’industrialisation du pays», a-t-il indiqué.

Pour sa part, Julien Paluku Kahongya s’est félicité de la validation de ce Plan qui couronne son mandat à la tête du ministère de l’Industrie. Etant entendu que «le développement d’un pays passe nécessairement par son industrialisation».

Selon lui, la validation de ce schéma s’inscrit dans une planification bien placée par son ministère. «Nous travaillons sur plusieurs outils de planification. Nous avons commencé par le Document de politiques et stratégies industrielles. Maintenant, c’est le tour du Plan directeur d’industrialisation», a-t-il fait savoir.

Il a, par ailleurs, apprecié la forte participation des experts qui traduit «l’importance que tous accordent au processus d’industrialisation de la RDC et la valorisation des ressources que regorge le pays».

En attendant l’adoption de ce Plan directeur en Conseil des ministres, avant sa promulgation par ordonnance du Président de la République, Julien Paluku a tenu à souligner qu’ «il y a nécessité d’un nouveau modèle économique industriel». Avant de rappeler que «le Président de la République, Félix Tshisekedi, pourra partager cet outil avec ses pairs pour dire qu’il est possible que chaque pays puisse produire son Plan directeur d’industrialisation pour sortir notre continent de son isolement».

F.K.