www.econews.cd

Comme son maître, feu Mobutu Sese Seko, qu’il a servi jusqu’à sa mort en 1997, c’est au Maroc que son sécurocrate en chef, Honoré Ngbanda a choisi de mourir. La nouvelle a été confirmée par des membres de la famille de cet ex-conseiller spécial en matière de Sécurité du Maréchal Mobutu, ancien président de la RD Congo.

Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba est donc mort ce dimanche 21 mars 2021 à Agadir, ville située sur la côte Atlantique Sud du Maroc, emporté, dit-on, par la Covid-19, après une hospitalisation discrète.

Depuis la chute du président Mobutu, Honoré Ngbanda vivait en exil en Europe où il a fondé l’Apareco (Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo). À travers son livre «Crimes organisés en Afrique Centrale», dont la préface est signé Charles Onana, il donne sa version de la chute du maréchal Mobutu et de la situation en RDC, post-Mobutu.

Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba est né à Lisala, comme Mobutu, le 5 mai 1946, dans la région de l’Équateur. Au début des années 70, il est affecté à la Présidence de la République du Zaïre comme chercheur au Centre National de Documentation (actuellement Agence nationale de renseignements), les services de renseignement congolais.

En mai 1997, la chute de Mobutu surprend Honoré Ngbanda à Lomé au Togo. Il n’est plus jamais rentré en RDC, jusqu’à sa mort. Mais, il bénéficiait toujours d’un carnet bien garni auprès du chef de l’Etat de la région, principalement le Congolais Denis Sassou Nguesso.

Econews avec Congoprofond.net