www.econews.cd

Carole Agito, Candidate questeur du Sénat

Le bureau d’âge du Sénat a rendu publique, mardi 23 février, la liste définitive des candidats aux six postes à pourvoir dans le bureau définitif. Carole Agito Amela, ancienne directrice générale de la Sonas, s’est portée candidate au poste de questeur. Dans ce sprint électoral à la chambre haute du Parlement, Carole Agito part avec les faveurs des pronostics. Son passé de manager affermi, qui a su maintenir la barque de la Sonas, est un atout qu’elle veut mettre à la disposition du Sénat.

Sur ce terrain, Carole Agito offre donc un profil compatible avec le poste de la questure qu’elle veut briguer dans le prochain bureau Modeste Bahati Lukwebo – candidat unique au poste de président. Habituée du jeu électoral, Carole Agito croit en ses chances de franchir ce cap. A cette confiance s’ajoute une expérience parlementaire qui témoigne non seulement de sa proximité avec le souverain primaire, mais aussi de sa vision et de sa ferme volonté d’aider la RDC à aller de l’avant.

Femme d’Etat, Carole Agito l’est à tout point de vue. Son parcours politique en témoigne. Femme d’Etat au service du peuple, c’est aussi son leitmotiv dans la course à la questure du Sénat, la chambre des sages du Parlement.

Une expertise avérée

A tout prendre, la sénatrice Carole Agito jouit d’un parcours impressionnant, du reste éprouvé lors de son passage comme directrice générale de la Sonas qu’elle a dirigée pendant 11 ans, soit de 2008 à 2019. Des années durant lesquelles cette graduée en sciences infirmières et licenciée en environnement (biodiversité) a réussi à imprimer un management tourné vers l’excellence pour maintenir en vie cette entreprise du portefeuille et lui garantir la survie dans un marché des assurances libéralisé. Ce qui lui a valu le surnom de « Madame Jeudi Sinistre », cette journée de la semaine où la Sonas indemnisait les sinistrés, par une politique de proximité jamais vécue dans l’histoire de la Sonas.

De plus, Carole Agito a eu à prouver ses capacités managériales dans cette entreprise hautement stratégique. Pendant ses 11 années de gestion, elle a subi 22 audits – soit 2 audits par an - tous ayant été conclus de la plus belle manière par des performances jamais réalisées par la Sonas.

C’est donc cette expérience managériale indéniable qu’elle compte mettre au service du peuple à travers la questure du Sénat. Une fonction qui lui convient comme un gant au regard des attributions y rattachées et qui correspondent au profil, d’Agito.

Le questeur est le pivot du fonctionnement du Sénat. C’est lui qui gère également le social des sénateurs en ce qu’il lui revient de trouver les moyens pour y faire face, notamment en ce qui concerne les soins de santé, la retraite ou larente pour les orphelins et les veuves des Sénateurs.

Bref, des taches qui correspondent à cette épouse, mère et grand-mère qui, dans sa vie privée, est connue pour la grandeur de son cœur.

Fervente chrétienne, elle est engagée dans le renouveau charismatique d’obédience catholique. Intercésseuse, elle est également vice-présidente des mamans catholiques de sa paroisse.

Ancrée dans la vision de Félix Tshisekedi

C’est donc cette somme d’expérience, de compétence et de cœur social que Carole Agito compte mettre au service de ses compatriotes à travers la questure du Sénat. Unique femme à competir à ce poste, les sénateurs ne manqueront pas d’apporter leur choix sur elle.

Très engagée derrière le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, dans sa vision de l’Union sacrée de la nation, elle pense que le temps est venu de bâtir un autre Sénat et laver l’affront du bureau précédent.

J.K. (CP)