Congo Challenge lance son Bulletin économique quadrimestriel : une « boîte à idées » tournée vers le progrès, soutient Matata Ponyo Mapon

Plus qu’un bulletin économique, c’est une « boîte à idées » que vient de lancer, jeudi, à l’Hôtel Memling, le Think tank Congo Challenge que coordonne l’ancien Premier ministre, Matata Ponyo Mapon.

Édité trois fois l’an, le « Bulletin économique quadrimestriel » de Congo Challenge se propose de poser le diagnostic de l’économie congolaise pour guider les politiques à mettre en œuvre en vue des résultats qui agissent efficacement sur l’amélioration des conditions de vie de la population. C’est le professeur Vincent Ngonga, directeur de cabinet du ministre des Finances, qui l’a porté sur les fonts baptismaux, aux côtés de quelques membres du gouvernement Ilunga Ilunkamba.

Parti du gouvernement après avoir assumé avec brio les fonctions de ministre des Finances et de Premier ministre, Matata Ponyo Mapon s’est investi dans le domaine du savoir. À Kindu, l’Université Mapon s’est fixé l’ambition d’être le fer de lance de la haute technologie en RDC. À côté, il y a Congo Challenge qui se veut un Think tank tourné vers l’émergence de la RDC.

Après avoir lancé, en juillet dernier, la « Revue Congo Challenge », Matata Ponyo vient d’innover avec le lancement, le 31 octobre 2019, du Bulletin économique quadrimestriel. Pour  son initiateur, le Bulletin économique est une « boîte d’idées » portée vers la réflexion dans le domaine socio-économique congolais et africain.

« La grandeur d’un pays, c’est aussi la dimension de la réflexion », s’est défendu Matata dans son mot des circonstances, rappelant, à ce propos, que « ce sont des idées qui font avancer le monde ». Avec ce Bulletin, Congo Challenge s’attèle à « donner la photographie de l’économie congolaise et de dégager de grandes tendances ».

Pour éviter tout amalgame, Matata a tenu à préciser qu’au travers de ce Bulletin, Congo Challenge donne un point de vue « indépendant », objectif et impartial sur la marche du monde et de l’économie congolaise.

« C’est l’apport, dit-il, qu’une communauté de scientifiques peuvent apporter pour la marche de l’économie congolaise vers le progrès ».

« Les analyses faites dans ce premier numéro adoptent une attitude rétrospective en observant les agrégats macroéconomiques depuis le début des années 2000. Ce qui permet au lecteur, de situer l’évolution de l’économe congolaise dans un contexte historique plus large et d’appréhender son développement récent de manière plus conséquente. C’est donc une démarche voulue, à vocation pédagogique, qui plante le décor pour les prochains numéros », a-t-il souligné dans l’avant-propos de ce premier numéro du Bulletin économique quadrimestriel.

L’essentiel du bulletin

Le Bulletin économique quadrimestriel du Think tank Congo Challenge est un document d’informations économique et social sur la RDC, dont la parution s’effectue tous les quatre mois. Il s’agit d’un rapport analytique sur l’état de l’économie congolaise au cours de la période sous analyse et au regard de la révolution de l’économie mondiale.

Le premier numéro de ce Bulletin économique quadrimestriel comprend deux parties. La première discute de l’évolution de l’activité économique au niveau international afin de comprendre les incidences des conditions de l’environnement économique mondial sur l’activité économique en RDC. Pour cette première édition, une attention est accordée sur les incidences de chocs de cours de cuivre et du cobalt sur le produit intérieur brut et l’indice de prix à la consommation, prenant en compte le fait que l’économie congolaise est fortement dépendante de son secteur extractif.

La deuxième partie présente l’évolution de l’activité économique congolaise. Dans sa première section, elle se focalise, d’une part, sur un rappel de l’évolution de l’activité économique depuis 2005 et d’autre part, sur l’examen de l’évolution quadrimestrielle de la production minière, agricole et manufacturière, de la production énergétique et, enfin, de la construction.

La deuxième section se focalise sur les prix et discute de la dynamique du taux d’inflation sur l’horizon annuel et quadrimestriel ainsi que des perspectives de cette dynamique tenant compte du contexte de l’environnement international. De plus, une parenthèse  est ouverte sur les défis liés à la politique monétaire conduite par la BCC, afin de susciter des réflexions sur les réformes à entreprendre.

La troisième section traite des finances publiques. Ainsi, les facteurs susceptibles d’expliquer la dynamique de recettes, de dépenses et du solde budgétaire sont présentés afin de comprendre leur évolution ainsi que les réformes à mettre en œuvre.

La dernière section examine la situation de l’économie congolaise par rapport au reste du monde. À cet effet, elle discute de l’évolution sur l’horizon annuel et quadrimestriel de la balance des paiements et du taux de change.

Baliser la voie du progrès

Congo Challenge est un Think tank en pleine croissance et qui a vocation de combler un vide d’information de qualité qui existe dans l’espace de la RDC et la faiblesse des réflexions pointues dans divers domaines de la vie nationale dans le pays et en Afrique subsaharienne. En sa qualité de « réservoir d’idées », Congo Challenge se propose de produire des études et d’élaborer des propositions, le plus souvent dans le domaine des politiques publiques et de l’économie.

Congo Challenge a la vocation de jouir d’une grande autonomie et d’une indépendance du gouvernement et des groupes d’intérêts. Sa création se justifie pour plusieurs raisons, notamment : une société congolaise en pleine migration et qui engendre énormément de problèmes de sociétés qui nécessitent une boite à idées ; les innombrables enjeux du développement des pays subsahariens confrontés à la fois aux problèmes de développement et de l’environnement ; les défis sécuritaires continentaux et mondiaux qui menacent la survie de la RDC.

S’inscrivant dans cet environnement caractérisé par une faible concurrence de la production et diffusion de données statistiques et d’études fouillées indépendantes sur l’économie congolaise, ce Bulletin se propose donc d’offrir aux acteurs économiques, aux décideurs publics et aux intellectuels avisés, un rapport d’analyse de l’évolution de l’économie ainsi que ses perspectives d’avenir.

Ainsi, le bulletin économique Congo Challenge a l’ambition d’apporter une valeur ajoutée aux autres documents produits sur ce domaine, notamment ceux issus de la Banque Centrale du Congo (BCC).

En effet, le principal défi est la transformation de la RDC en un Hub pour assurer son rayonnement dans toute la région des Grands Lacs.

Econews