www.econews.cd

C’est un pas important qui vient d’être franchi dans la mise en œuvre de la Zone économique spéciale (ZES) de Maluku, dans la partie Est de la ville de Kinshasa. Un arrêté interministériel signé, respectivement par le ministre des Finances et celui de l’Industrie, fixe dans des termes les avantages et autres facilités d’entreprendre prévus en faveur des investisseurs qui lorgnent cette ZES.

Le ministre de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya, a officiellement remis lundi à Kinshasa aux parties prenantes, l’arrêté interministériel portant approbation du contrat d’aménagement signé entre l’Agence des zones économiques spéciales (AZES) et la société STRATEGOS GROUP LLC- l’aménageur- gestionnaire.

Les secrétaires généraux aux Finances et à l’Industrie, ainsi que les responsables des entreprises du Portefeuille et régies financières, notamment la DGDA, la DGI, la DGRAD, le FPI, l’OCC, l’OGEFREM, l’INPP et la DGM ont été associés à cette cérémonie de formalisation de ce projet.

Cet arrêté interministériel signé par le ministre de l’Industrie et son collègue des Finances accorde les avantages fiscaux, parafiscaux et douaniers à l’aménageur STRA-TEGOS et aux entreprises qui vont opérer dans la zone économique spéciale pilote de Maluku , et ce, conformément au décret signé par le Premier ministre.

Très impliqué pour la réussite de ce projet censé créer des emplois, Julien Paluku a demandé aux responsables des entreprises publiques concernées de mettre la main à la pâte afin que cette vision du chef de l’État devienne une réalité.

Le patron de l’Industrie reste convaincu que les emplois qui seront créés à travers les zones économiques spéciales, permettront au gouvernement d’absorber les jeunes en les empêchant de se faire recruter par les groupes armés.

De son côté, Alexis Indenge, président du conseil d’administration de STRA-TEGOS, s’est dit satisfait de ce pas important franchi par le gouvernement congolais dans la concrétisation de ce grand projet. Il a noté que la présence de ce contrat d’aménagement est une garantie qui va attirer davantage les investisseurs.

La présence, à cette cérémonie, de Mme Julie Tshilombo, coordonnatrice adjointe des ressources extérieures et suivi des projets au cabinet du président de la République, est un signal fort qui traduit la détermination du chef de l’État, Félix Tshisekedi, à matérialiser sa vision.

Econews avec Ouragan.fm