www.econews.cd

La République Démocratique du Congo a conclu, le samedi 20 février 2021, par le biais du gouvernement sortant représenté par le ministre des sports, Amos Mbayo, un mémorandum d’entente avec la FIFA de qui elle vient d’obtenir le quitus d’organiser un championnat interscolaire. Telle est la quintessence du partenariat qui lie désormais les deux parties plus que jamais déterminées à booster le sport à la base par l’encadrement efficient de la jeunesse dans les établissements scolaires.

La présence du président de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), Giovanni Vincenzo Infantino, dit Gianni Infantino, arrivé à Kinshasa le samedi 20 février 2021, a permis de concrétiser ce projet-pilote dont il a eu à en discuter le contenu, une semaine plus tôt par visioconférence, avec le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

L’audience accordée en début de soirée au patron du football mondial par le Président de la République a permis de poser les bases dudit projet via ce protocole d’accord dont l’objectif est, comme l‘a indiqué Gianni Infantino à la presse, « de donner de l’espoir à tous les enfants en Afrique, aux garçons et aux filles ».

Avec la RDC, a-t-il dit, son institution entend organiser, en synergie, des compétitions et participer à la formation et à l’éducation des jeunes à travers le football.

«Le football est plus qu’un sport, c’est une école de la vie. A travers le football, on apprend le respect de l’adversaire, le respect de l’arbitre, le respect des règles, etc. On apprend à gagner et à perdre en équipe, on apprend plein de choses », a martelé Gianni Infantino qui pense ainsi véhiculer toutes ces valeurs à travers le championnat scolaire susmentionné.

Le ministre des Sports du gouvernement sortant, Amos Mbayo, a pour sa part, salué la grande vision du Chef de l’Etat qui tient au relèvement du sport en général et du football en particulier. Il a indiqué que cette expérience sera dupliquée au niveau du continent africain.

Ce qui, a-t-il ajouté, tombe à point nommé, vu que le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshilombo, assume, pour l’heure, la présidence en exercice de l’Union Africaine.

Il espère que ce championnat interscolaire permettra à la RDC et à l’Afrique d’avoir des futurs athlètes physiquement aguerris, dotés d’un corps sain et disposant d’un bon niveau.

Ouverture du bureau régional de la FIFA à Brazzaville

Un nouveau bureau du Développement régional de la FIFA a ouvert ses portes la semaine dernière, cette fois à Brazzaville, la capitale de la République du Congo. À travers cette inauguration, la FIFA témoigne une fois de plus de sa volonté d’apporter une aide concrète à ses associations membres autour des projets d’infrastructures, de compétitions, de développement et d’éducation.

Durant son séjour à Brazzaville, le Président de la FIFA a rencontré le président de la République du Congo Denis Sassou Nguesso, le ministre des Sports de la République du Congo Hugues Ngouélondélé et le président de la fédération congolaise de football (FECOFOOT), Jean-Guy Mayolas.
«Il était important aux yeux de la FIFA d’être présente physiquement aujourd’hui pour écouter nos associations membres; en Afrique centrale et travailler à leurs côtés », a déclaré Gianni Infantino durant la cérémonie.

«Le programme Forward de la FIFA nous permet de venir en aide aux associations membres. Depuis mon arrivée à la présidence, ces investissements ont été multipliés par cinq. Nous sommes ici en présence des membres de notre bureau du Développement régional pour aider les associations membres et, en collaboration avec la CAF, travailler tous ensemble pour relever les défis propres à cette région du monde».

«Nous avons fait passer le nombre de places réservées aux équipes nationales africaines pour la Coupe du Monde 2026 de cinq à neuf ou dix. Si nous voulons que ces équipes ne se contentent pas de participer mais puissent également briller en 2026, il y a beaucoup à faire. La FIFA souhaite voir le football africain atteindre les sommets internationaux et nous sommes convaincus que notre réseau de bureaux régionaux constitue un excellent complément aux projets déjà en cours pour soutenir la croissance du football en Afrique».

En 2017, la FIFA a décidé d’établir des bureaux du Développement régional de la FIFA partout dans le monde, afin de mieux servir ses associations membres, en se rapprochant de leurs préoccupations. Quatre de ces bureaux se trouvent en Afrique : à Dakar (Sénégal), Johannesburg (Afrique du Sud), Brazzaville (République du Congo) et Kigali (Rwanda).

À l’issue de la cérémonie, le Président de la FIFA a rencontré l’équipe du bureau régional de Brazzaville, installée dans le même immeuble que la FECOFOOT. Le personnel est à pied d’œuvre depuis le mois de novembre 2020 mais, en raison de la pandémie de Covid-19, l’inauguration a dû être repoussée de plusieurs mois.

Un peu plus tôt, Gianni Infantino s’est entretenu avec Hugues Ngouélondélé, le ministre des Sports, pour évoquer en sa compagnie les moyens d’accompagner le football africain vers le très haut niveau international. Une deuxième réunion a ensuite eu lieu à l’aéroport international de Brazzaville, en présence du président de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso.

Les échanges avec le chef d’État ont principalement concerné l’ouverture du bureau du Développement régional de la FIFA à Brazzaville, le rôle important joué par le football dans le pays et dans la région, mais aussi les derniers résultats des Diables Rouges, l’équipe nationale de football masculine, qui a atteint les quarts de finale du Championnat d’Afrique des Nations de la CAF (CHAN) le mois dernier.

«La rencontre avec le président Sassou Nguesso a été très positive. Nous sommes heureux du soutien que les autorités congolaises nous ont apporté à l’ouverture de ce nouveau bureau», a fait savoir le Président Infantino. «Les Congolais nourrissent une vraie passion pour le football. Nous espérons que ce bureau permettra au football de franchir de nouveaux paliers».

Nana K.