www.econews.cd


Le gouverneur Ngobila appelle le chef de l’Etat à s’impliquer dans la mise en œuvre du plan directeur de transport à Kinshasa

Les différents intervenants à la cérémonie de remise de nouveaux bus à la société Transports du Congo (Transco) le samedi 13 février 2021, ont plus mis l’accent sur le civisme routier et l’utilisation responsable de ces acquisitions. Outre cet appel lancé aux Kinois qui en sont les premiers bénéficiaires, le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a profité de cette occasion pour faire un plaidoyer auprès du chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, afin qu’il s’implique dans la mise en œuvre du plan directeur de transport dans sa juridiction.

La modernisation du train urbain, l’introduction des bus de haut niveau des services, la gestion efficiente des intersections, la réhabilitation des infrastructures routières, l’exploitation du transport fluvial, telle est la démarche qui, selon le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, assurerait la mobilité aisée de la population, à l’instar des grandes métropoles du monde.

Avec près de 15 millions d’habitants, la capitale de la République démocratique du Congo est confrontée à de sérieux problèmes d’embouteillages dus au manque de plan de transport. Auquel s’ajoute l’absence d’infrastructures routières. D’où le projet d’édit du plan directeur du transport urbain initié par le gouverneur Ngobila Mbaka.

Soumis à l’examen de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, ce plan a été adopté par les députés provinciaux au cours de la session extraordinaire de juillet 2019.

Ce plan, dont l’enveloppe globale est estimée à l’horizon 2040 à 32 milliards 810 millions de dollars américains, sera financé par le gouvernement japonais à travers son agence de coopération internationale (JICA).

Un arrêté pour réglementer la circulation routière

Par ailleurs, s’adressant particulièrement à tous les conducteurs de véhicules kinois, officiels et privés confondus, et ceux du transport en commun,lors de la remise des bus à la société Transco, le gouverneur Ngobila a annoncé la signature d’un arrêté réglementant la circulation routière et le comportement des usagers des sauts-de-mouton.

Le chef de l’exécutif provincial de Kinshasa motive cette disposition par le renforcement des sanctions à l’endroit des fautifs. Car, il a été constaté une mauvaise utilisation des ouvrages nouvellement construits.

Les piétons et les conducteurs de motos et motos-taxis étant interdits d’emprunter les sauts-de-mouton et le mauvais comportement des conducteurs de véhicules empruntant ces sauts-de-mouton laissant à désirer, le chef de l’administration urbaine s’est vu obligé de prendre des dispositions urgentes. Tout en insistant sur le civisme routier qui implique le respect du nouveau code de la route, notamment le mauvais stationnement, particulièrement au niveau des sauts-de-mouton.

Véron Kongo