www.econews.cd

Le Ministre des Mines, Willy KITOBO SAMSONI

Ministre des Mines dans le Gouvernement démissionnaire de Sylvestre Ilunga Ilunkamba, Willy Kitobo Samsoni s’inscrit désormais dans la dynamique de l’Union sacrée de la nation (USN) ; ce nouveau courant politique porté par le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi. Dans les coulisses, Willy Kitobo est d’ailleurs cité parmi les très sérieux prétendants à la Primature. Son appartenance au FCC de Joseph Kabila appartient donc au passé. C’est sous le bateau battant pavillon USN que le prof Willy Kitobo embarque pour la poursuite de sa carrière politique.

Le FCC (Front commun pour le Congo) de Joseph Kabila se vide véritablement. C’est aussi pour le PPRD (Parti du peuple pour la reconstruction et le développement), secoué depuis un temps par un vent violent porté par sa jeunesse qui réclame plus de responsabilité pour, dit-elle, sauver le parti d’un naufrage.

Sur la scène politique, l’appel à l’Union sacrée de la nation (USN) lancée par le Président de la République, Félix Tshisekedi est depuis lors suivi d’une forte transhumance politique. C’est évidemment le FCC qui paie le plus lourd tribut. La famille politique de Joseph Kabila traverse une zone de très fortes turbulences. A l’Assemblée nationale, des députés se réclamant autrefois du FCC sont partis renforcés les rangs de l’USN.

En dehors de l’Assemblée nationale, l’onde de choc a atteint d’autres institutions. Quoi que démissionnaire, le gouvernement n’est pas épargné par ces secousses. Dans les premières heures de l’USN, certains ministres, dont Pius Muabilu et Julien Paluku, n’avaient pas hésité à rejoindre le camp de l’Union sacrée, avant que d’autres ne leur emboîtent le pas.

Le tout dernier à clamer haut et fort son adhésion à l’USN est le ministre national des Mines, Willy Kitobo Samsoni. «Il serait irresponsable de refuser la main tendue du président de la République », a lancé Willy Kitobo.

Le prof Willy Kitobo est conscient des enjeux, dans la mesure où son nom est bien positionné dans la liste des prétendants à la Primature.

En tout cas, pour la prise de ses nouvelles fonctions de président en exercice de l’Union africaine pour l’année 2021, Willy Kitobo a chaleureusement félicité le Président Félix Tshisekedi, réaffirmant en même temps son adhésion à l’USN.

Il dit avoir retenu dans le discours d’acceptation de mandat du président, le passage où il appelle à la participation de tout le monde pour le développement durable de l’Afrique. Pour M. Kitobo, cet appel vaut également pour la République Démocratique du Congo au regard de sa situation politique actuelle.

«Tout en le félicitant, un autre point important que je retiens de ce discours du Président de la République et qui doit se répercuter dans la politique de notre pays, c’est le développement (durable) avec la participation de tout le monde (hommes, femmes, jeunes et vieux). (…) et donc, il serait irresponsable de refuser la main tendue du Président de la République qui est un acte noble et divin, surtout pour cette année 2021 où il prend la présidence de l’Union Africaine», a dit le ministre Willy Kitobo. Et de poursuivre : «La politique étant dynamique, acceptons d’avancer pour le bien de notre peuple et évitons, par nos décisions, de prendre en otage le développement et l’émergence de notre pays ».

Pour rappel, le Président Félix Tshisekedi a officiellement pris ses fonctions en tant que nouveau président de l’UA le samedi 6 février dernier, en marge de la 34ème session des chefs d’Etat et de gouvernement, tenue à Addis-Abeba (Ethiopie) les 6 et 7 février 2021. Avant son retour à Kinshasa, il a présidé sur place à Addis-Abeba, sa première réunion avec les membres de la commission de l’Union africaine qui fait office du secrétariat de l’UA. C’était l’occasion de présenter sa vision pour l’exercice 2021.

Francis M.