www.econews.cd

Aux côtés des sociétés Gridworks et AEE Power Ventures, le Groupe Eranove franchit un nouveau cap dans son développement panafricain et industriel avec la notification obtenue de l’adjudication provisoire pour la conception, le développement, le financement, la construction, l’exploitation, l’entretien et la maintenance de trois mini-réseaux solaires dans les villes de Gemena, Bumba et Isiro, dans le nord de la République démocratique du Congo, pour une durée de 25 ans.

A l’issue d’un appel d’offres international lancé en janvier 2019, ce projet « Essor » lancé par le Ministère de l’Énergie et des Ressources Hydrauliques (MERH) et piloté par l’unité de coordination et de gestion de projet (UCM) va permettre d’approvisionner 460 000 habitants dans les trois localités. Les villes de Gemena, Bumba et Isiro ont été choisies notamment pour leur dynamisme économique ainsi que l’absence de solutions alternatives opérationnelles fiables, abordables et propres d’électrification à court et moyen terme.

Outre le Groupe Eranove en charge de l’exploitation, de la maintenance des ouvrages de production et de distribution et de la commercialisation, ce consortium international réunit Gridworks, plateforme de développement et d’investissement spécialisée dans le transport et la distribution d’électricité hors réseau en Afrique détenue à 100 % par la Banque de développement britannique (CDC), et le Groupe AEE Power Ventures présent dans 13 pays africains dans le secteur de la construction des infrastructures électriques.

«La présence de plusieurs acteurs sur ce projet constitue plus largement l’une des clés du succès à l’échelle du continent car elle permet de combiner expertises locales, africaines et internationales au bénéfice des populations et d’apporter des solutions sur mesure et adaptées aux besoins de chaque pays», explique Marc Albérola, Directeur Général du Groupe Eranove. Avant d’ajouter : « Le Groupe Eranove est très heureux d’être partie prenante de ce projet Essor en République démocratique du Congo.

Les mini-réseaux synthétisent parfaitement le modèle vertueux que le Groupe promeut sur le continent puisqu’ils permettent d’approvisionner en énergie des zones qui en sont dépourvues isolées, de pallier le déficit d’infrastructures tout en assurant une continuité de l’accès à l’électricité et des services de qualité. Cette innovation constitue une complémentarité aux réseaux interconnectés à fort potentiel pour répondre aux défis du développement économique et social et de lutte contre le réchauffement climatique.

Le programme Essor permet en effet d’apporter un accès pérenne à une énergie nécessaire pour améliorer les conditions de vie et accroitre les opportunités d’activités économiques. Il permettra aussi de développer les conditions d’accès aux services également essentiels que sont l’eau potable, l’assainissement, l’internet ou l’intranet, la formation (e-learning) et la santé pour les 460 000 habitants de la République démocratique du Congo concernés. Nous tenons à remercier les autorités du pays et nos partenaires du consortium pour leur confiance ».

Le projet Essor est une initiative du gouvernement de la République démocratique du Congo en partenariat avec le gouvernement britannique. Un financement de 100 millions de dollars américains (82 millions d’euros) sera mobilisé par le consortium pour le déploiement des trois sites.

Le projet prévoit à terme d’équiper 23 localités supplémentaires alors que la République démocratique du Congo ambitionne de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 17 % d’ici 2030.

Dans une approche également de partenariat public-privé, solide et pérenne, le Groupe Eranove exploite et développe plusieurs projets en Côte d’Ivoire (centrale d’Atinkou à cycle combiné gaz-vapeur de 390 MW), au Gabon (centrales hydroélectriques de Ngoulmendjim et de Dibwangui, 73 MW et 15 MW, et usine d’eau potable d’Orélo de 140 000 m3/jour), au Togo (centrale de Kékélià cycle combiné gaz-vapeur de 65 MW), au Mali (centrale hydroélectrique de Kénié de 56 MW) et à Madagascar (centrale hydroélectrique de Sahofika de 192 MW).

En Côte d’Ivoire également, la filiale du Groupe Eranove de gestion de service public, la Compagnie Ivoirienne d’électricité (CIE), opère pour le compte de l’Etat de Côte d’Ivoire, le Programme Electricité Pour Tous (PEPT) qui a permis de raccorder 768 000 foyers en 5 ans aux services d’électricité avec des branchements-abonnements et des kits d’installation à coût réduit.

À propos du Groupe Eranove : Le Groupe industriel panafricain Eranove est un acteur majeur dans la gestion de services publics et la production d’électricité et d’eau potable. Avec un siège social à Paris, le Groupe Eranove est présent en Côte d’Ivoire depuis plusieurs décennies (SODECI, CIE, CIPREL, Awale, Smart Energy), au Sénégal (SDE) depuis 1996 et se développe au Mali, au Togo, au Gabon, à Madagascar, en Côte d’Ivoire, au Bénin, au Sénégal et en République Démocratique du Congo.

Avec un chiffre d’affaires de 621,7 millions d’euros, 491 millions de m3 d’eau potable produite, une capacité de production électrique exploitée de 1250 MW et plus de 1000 MW en développement, le Groupe Eranove emploie plus de 9 000 collaborateurs, dont il catalyse les compétences et les savoir-faire au service de 2,5 millions de clients pour l’électricité et 2,1 millions pour l’eau (chiffres 2019). Acteur responsable, le Groupe est engagé au travers de ses filiales sur l’ensemble des enjeux de la RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) et sur les certifications qualité ISO 9 001, sécurité ISO 45 001 et environnement ISO 14 0001. L’actionnaire majoritaire du Groupe Eranove est ECP (Emerging Capital Partners), leader panafricain du capital investissement.

Le Groupe Eranove