www.econews.cd

«A beau mentir qui vient de loin», rappelle un vieux proverbe français. C’est en tout cas ce qui arrive à la dissidence du Palu (Parti lumumbiste unifié) portée par le député national, Willy Makiashi.

Après avoir juré sa loyauté au FCC (Front commun pour le Congo), le voilà qui lorgne vers l’Union sacrée de la nation (USN). Et comme le ridicule n’a jamais tué au Congo, le même, Willy Makiashi, a, toute honte bue, fait une déclaration datant du 21 janvier 2021, par laquelle il réaffirme l’appartenance du «Palu» - on ne sait lequel – à la nouvelle majorité parlementaire qui se crée autour de la vision de l’Union sacrée de la nation portée par le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi.

Décidément, les hommes politiques congolais ont perdu tout sens de l’honneur. Comment comprendre que Willy Makiashi qui a reçu du FCC de Joseph Kabila tout le soutien nécessaire pour déstabiliser le Palu du patriarche d’Antoine Gizenga se détourne aujourd’hui de ses appuis pour clamer son appartenance à l’USN. La raison est bien simple : Makiashi a finalement senti qu’il est perdant sur toute la ligne, conscient que le FCC, en situation de mort cérébrale, ne pourra plus l’élever au strapontin.

Son rêve s’étant évanoui, Willy Makiashi, chef de file des frondeurs du Palu, se bat désormais comme un diable dans un bénitier pour se refaire une certaine virginité politique. Il n’aura plus cette chance. Sa nudité politique a été exposée au grand jour depuis qu’il a juré de combattre le Palu.

Ainsi, dans l’USN, seule la voix portée par Godefroid Mayobo, héritier politique testamentaire du Palu de Gizenga, compte.

Réaffirmer aujourd’hui l’appartenance d’un certain Palu, c’est faire preuve d’une cécité politique sans pareille. Car, depuis les consultations nationales, Godefroid Mayobo a confirmé dès la première heure l’alignement du Palu de Gizenga à l’USN. Ce n’est donc pas avec Willy Makiashi que le Palu va adhérer à ce nouveau courant politique. Une fois, Makiashi a misé sur un mauvais cheval. Finalement, il va perdre sur les deux tableaux.

Nommé informateur par le Président Félix Tshisekedi, Modeste Bahati Lukwebo n’a pas cédé aux cris de détresse d’un naufragé politique.

Selon une invitation de l’informateur, dont une copie est parvenue à Econews, c’est Godefroid Mayobo qui va conduire ce lundi 25 janvier 2021 la délégation du Palu auprès de Bahati. Outre les honorables Patrick Muyaya et Elvis Mutiri, trois autres cadres du Palu feront partie de cette délégation. En tout cas, les trois ne viendront pas de la dissidence de Makiashi qui n’aura été finalement qu’un projet mort-né.

Econews