La SCTP en situation de banqueroute

La Société congolaise des transports et des ports (SCTP, ex-Onatra) est en situation de banqueroute. Alors que le personnel de l’entreprise observe un arrêt de travail, réclamant notamment le paiement de plusieurs mois d’arriérés de salaires et le départ de son directeur général, le professeur Daniel Mukoko Samba, les états-financiers de cette entreprise du portefeuille sont plutôt désastreux. A ce jour, la SCTP est confrontée à une masse salariale évaluée mensuellement à 3,3 millions Usd, contre des encaissements mensuels d’environ 4,2 millions Usd, a révélé récemment le professeur Daniel Mukoko. Entre-temps, la société doit plus de 40 millions Usd aux banques, sans compter le nombre élevé de travailleurs, soit 783 agents actifs, 12.106 rentiers et près d’un millier de « pensionnés débout », c’est-à-dire ceux qui attendent leurs décomptes finals.